fbpx

La période propice au développement de ce potentiel de créativité et d’imagination est entre l’âge de 2½ à 6 ans car l’enfant est curieux envers ce qui se passe autour de lui. C’est une période de découverte et d’observation qui favorise sa compréhension du monde, des objets et des activités que font les adultes. L’enfant va donc se servir de ses connaissances déjà acquises, ses observations et de sa capacité d’imitation pour les intégrer dans ses jeux imaginaires de « faire semblant ». Il va ainsi jouer à devenir un pompier pour éteindre un feu, une maman qui berce son bébé, un docteur qui soigne ses toutous malades, etc. Il va intégrer dans ses jeux des parties de la réalité qu’il aura observé et il en ajoutera par lui-même pour se conter des histoires ou la raconter à ses toutous.L’adulte doit être conscient que l’enfant a besoin de lui pour initier l’utilisation de son imagination et sa créativité soit stimuler son potentiel personnel.

Comment aider l’enfant à développer son imagination et sa créativité

Cela débute par l’imitation de mouvements très simple avant l’âge d’un an comme sourire lorsque l’adulte lui sourit, taper des mains lorsque l’adulte le fait, imiter l’adulte qui met des blocs dans un contenant, etc.

Entre l’âge d’un à deux ans, essayez de déterminer ce que vous faites à tous les jours et ciblez une activité simple où votre enfant pourrait y participer. En intégrant l’enfant dans diverses activités exécutées par ses parents ou les personnes de son entourage, cela va lui donner des idées de jeux imaginaires.

Mettez à sa disponibilité des toutous, des marionnettes, des figurines, des poupées, des camions, des aliments en plastic ainsi que des boîtes de carton, des contenants de plastic, des livres, des morceaux de tissus, des serviettes, etc. Cela ne prend pas des jouets sophistiqués pour que l’enfant utilise son imagination.

Dans la routine de la journée, prévoyez des périodes où l’enfant n’a pas d’activités structurées pour qu’il ait des occasions de se trouver lui-même quelque chose à faire à partir de son imagination. Lors de ces périodes de temps, débutez avec lui un jeu imaginaire avec ses toutous ou ses figurines en inventant un scénario souvent basé sur votre quotidien. Par la suite, vous pourrez suggérer à l’enfant de faire le même jeu seul avec ses toutous ou autres jouets. L’enfant va souvent imiter ce que l’adulte va avoir déjà fait avec lui et va ajouter sa touche personnelle.
Vous pouvez conserver un œil sur le jeu imaginatif de l’enfant et lorsque vous voyez qu’il décroche rapidement, allez le rejoindre et ajoutez-lui des éléments pour l’aider à y conserver son intérêt. Posez lui des questions sur ce qui se passe avec son camion ou sa poupée, sur ce qu’il pourrait faire maintenant que le camion est rempli de gaz ou que la poupée a bien dormi.Cela devrait l’aider à inventer des éléments de scénario supplémentaires et développer son imagination.

Déterminez les périodes de temps limitées dans la routine de la journée où votre enfant se retrouve devant la télévision ou à des activités structurées et ciblez des moments où l’enfant aura du temps pour des jeux sans structure ou règles pour utiliser son imagination de « Faire semblant ».

En conclusion, stimuler et développer le potentiel d’imagination et de créativité de l’enfant va l’aider à prendre confiance dans son potentiel personnel, l’aide à trouver des réponses à ses propres questions de « Pourquoi … » et contribue à développer ses habiletés sociales pour inventer des jeux avec les amis de la garderie ou de l’école.

Françoise Lespérance

Inscris-toi pour recevoir les prochains articles

Merci de partager !

Faites connaître l'article à vos amis !